Les Enfants

Enfants-ados et l’aïkidoLes Enfants - AIKIDO-BUDO

A quel âge peut-on débuter la pratique de cette discipline ?

L’Aïkido est un art martial qui se caractérise par l’absence de compétition. Les techniques employées conduisent la force de l’adversaire plutôt que de s’opposer à lui. Les clubs reçoivent les enfants à partir de 6-7 ans, toujours encadrés par des professeurs diplômés.

aikido - AIKIDO-BUDO

Combien de temps par semaine faut-il en moyenne, consacrer à cette discipline ?

À l’encontre de tous les sports qui nécessitent de long et fastidieux entraînements, l’Aïkido peut se pratiquer une ou deux fois par semaine dans le club. Des stages départementaux, ou régionaux donnent l’occasion aux pratiquants de rencontrer d’autres aïkidoka encadrés par des délégués techniques chargés de l’enseignement.

Quelles sont les modalités d’inscription dans un club ?

Pour s’inscrire, il faut :
– S’acquitter du coût d’inscription comprenant l’adhésion, la licence-assurance FFAB et la cotisation du club.
– Présenter un certificat médical pour l’aptitude à la pratique de l’Aïkido.

Quel coût pour l’équipement ?

L’Aïkido se pratique avec un kimono de type « judo » et une ceinture ce qui réduit considérablement le budget en matière d’équipement. Après 3 ou 4 ans de pratique, le port du « hakama » (jupe culotte noire) pourra être envisagé à la demande du professeur.

Comment se déroule une séance ?

Une séance d’Aïkido se réalise en 3 phases :

  • L’échauffement
    • Il vise à préparer à partir d’étirement et de mobilisation articulaire la pratique en toute sécurité.

      échauffement - AIKIDO-BUDO
      L’échauffement
  • Le cours proprement-dit
    • C’est le moment de l’étude des techniques de l’Aïkido. Les situations d’apprentissage sont adaptés en fonction des tranches d’âge, centrées sur le plaisir de l’enfant en utilisant des situations ludiques.

      AIKIDO-BUDO - Alyssa-Elora-Noël
      Le cours
  • La fin de séance
    • C’est un moment d’expression pour l’enfant et d’évaluation pour le professeur avant le retour au calme marquant la fin de la séance.

      La fin de séance - AIKIDO-BUDO
      La fin de séance

Les enfants passent des grades devant leur professeur reconnaissant ainsi leurs progrès. Il faut être âgé de 16 ans minimum pour présenter sa ceinture noire.

Quels principes l’enfant va pouvoir apprendre en pratiquant cette discipline ?

Aux différents principes liés aux arts martiaux, droiture, esprit courageux et audacieux, la courtoisie, l’honneur, la loyauté et il faut rajouter le contrôle de soi-même, de son adversaire et l’esprit de groupe.

aikido - AIKIDO-BUDO

Quels bienfaits l’enfant va pouvoir retirer de la pratique de cette discipline ?

À partir d’une simulation d’attaque, l’Aïkido banalise l’agression et conduit le pratiquant vers une réponse adaptée. Il ne s’agit plus de fuir face à l’agresseur mais bien -dans un premier temps- de faire face avant de se déplacer et d’esquiver. Cette discipline apporte à l’enfant le calme, le bien-être, une meilleure concentration, une anticipation et une vivacité d’esprit.

Quels peuvent en être les inconvénients ou les handicaps …?

Comme l’ensemble des arts martiaux, la pratique de l’Aïkido nécessite l’acceptation d’un risque d’accident. Mais, les clubs, les professeurs connaissent bien ou se situent les limites et l’Aïkido est une discipline ou bien peu d’accident sont recensés.

aikido - AIKIDO-BUDO

Le conseil d’un passionné ?

Si votre enfant souhaite pratiquer l’Aïkido, faites lui faire un ou deux cours d’essai gratuits et rencontrez le professeur. N’hésitez pas à lui poser tout sorte de question. Il saura répondre à vos demandes.


Les valeurs de l’Aïkido participent à l’éducation des jeunes.

Le dojo est la porte d’entrée. Le jeune apprend dès le départ à respecter ce lieu d’étude et les règles de la pratique. Il apprend en prenant sa place dans le groupe à se respecter et à respecter les autres.

Il va découvrir ensuite l’enjeu de l’Aïkido qui consiste à canaliser, guider la force adverse sans créer d’opposition. Ce principe fondamental éclaire l’esprit de l’Aïkido : il n’y a pas de compétition. La recherche constante d’unité, d’harmonisation, la fluidité dans le mouvement développe chez le jeune pratiquant la capacité à se mobiliser face à une attaque sans force, ni violence, de manière calme et mesurée.

Au travers d’une grande variété de situations d’études, d’apprentissages, incluant des techniques à mains nues, le maniement des armes ; bokken (sabre en bois), Jo (bâton), il travaille son attitude posturale, le contrôle et la coordination de ses mouvements.

Le développement de l’attention qui est au centre de la pratique le conduit progressivement à prendre conscience de ses capacités, de son potentiel créateur.

Cette voie lui enseigne la sincérité de l’action, le sens de l’effort.

Il s’ouvre à sa propre sensibilité.

L’Aïkido : un éveil à l’auto-éducation

On peut caractériser en quelques mots la nature de l’enfant : ouverture, spontanéité, curiosité, enthousiasme, éveil, joie de vivre. Il aime découvrir, partager, tester. Il a besoin d’exprimer sa vitalité, sa créativité. Il vit l’instant. Dans les jeux qu’il met en scène, il respecte le cadre fixé, au besoin il change ou adapte les règles.

Ce rapide portrait général, qu’il faudrait nuancer suivant les tranches d’âge et compléter par d’autres aspects, nous montre une disposition naturelle qui le pousse constamment à s’adapter, changer, découvrir. Sa capacité à s’auto-éduquer est déjà présente quand il veut expérimenter, quand il veut faire par lui-même. Ce potentiel ne demande qu’à être reconnu, respecté et nourri par l’enseignant.

La démarche de l’enseignant

Pour répondre aux besoins de l’enfant, respecter sa nature et éveiller en lui cette capacité à s’auto-éduquer, l’enseignant doit s’occuper de son propre chemin parce que son état d’esprit, son attitude, sa propre transformation exercent une grande influence sur l’enfant. Il représente un modèle par l’attitude et le comportement qu’il renvoie.

Tout le travail se résume à fixer le cadre, les limites, le degré d’exigence, qui permettent à l’enfant de se saisir lui-même, d’expérimenter à son rythme, d’être acteur de son vécu. Cette perspective est déterminante pour la construction personnelle de l’enfant.


Quelles sont les valeurs éducatives de l’Aïkido ?

« Parfaite école d’enseignement, d’expérimentation et de développement des valeurs morales et physiques des jeunes, l’Aïkido représente une méthode d’éducation complète ».

Physique :

La pratique de cette discipline améliore la santé par :

  • un développement harmonieux de toutes les parties du corps,
  • l’augmentation de la souplesse,
  • la correction de l’attitude (colonne vertébrale),
  • le contrôle de la respiration,
  • la relaxation,
  • l’endurance ….

Technique :

L’étude des mouvements impose l’étude :

  • du déséquilibre,
  • la connaissance et l’utilisation de l’énergie,
  • le développement des réflexes.

Morale :

Le respect du Bushido, code d’honneur et de morale traditionnel des Arts Martiaux japonais, et l’esprit particulier de non violence caractérisant l’Aïkido, permettent au pratiquant d’acquérir les valeurs morales les plus élevées telles que :

  • politesse,
  • modestie,
  • bonté,
  • loyauté,
  • fidélité,
  • honneur,
  • courage et parfaite maîtrise de soi.